Index
Jigoro Kano

Le judo (signifiant en Japonais « voie de la souplesse ») fut créé en 1882 par Jigoro Kano. Cet art martial, basé sur des techniques de projection, de maîtrise au sol, d’étranglement et de clefs, se pratique dans un dojo sur un tatami. Les judokas s’exercent à cette discipline les pieds nus, en portant un judogi (tenue en coton plus communément appelée « kimono »).

Outre l’aspect physique, le judo propose également un développement spirituel à travers l’inculcation d’un code moral :

Le niveau d'un judoka est déterminé par son grade, reconnaissable notamment grâce à la couleur de sa ceinture. Les ceintures blanche, jaune, orange, verte, bleue et marron correspondent respectivement du 6ème kyu au 1er kyu. Vient ensuite le grade dit "dan", symbolisé par la ceinture noire jusqu'au 5ème dan. Du 6ème au 8ème dan, la ceinture est blanche et rouge, et enfin pour les derniers niveaux (9ème et 10ème dan), la ceinture portée par le judoka est rouge.

En France, le judo apparaît dans les années trente, mais il se développe surtout après la deuxième guerre mondiale sous l’impulsion de Maître KAWAISHI et de Paul BONET-MAURY, président-fondateur de la Fédération Française de Judo en décembre 1946. Grande nation du Judo, la France s'illustre dans toutes les compétitions, remportant de nombreuses médailles au Jeux Olympiques grâce à des judokas tel que Teddy RINER, Lucie DECOSSE, Automne PAVIA, mais également des titres Européens et mondiaux, Teddy RINER étant le judoka ayant le plus remporté de championnats du monde avec 8 titres mondiaux.

Au CAMO, le judo tient une place fondamentale, avec plus de 150 licenciés par année. Des plus petits à partir de l'âge de 4 ans jusq'aux adultes, l'enseignement de cet art-martial est prodigué à tous et à toutes dans une entente familiale. Lors des cours enfants, le judo est dispensé sous forme de jeu, permettant à nos petits licenciés l'apprentissage de l'équilibre, de la chute maîtrisée et de la coordination des membres tout en s'amusant.

Fete noel Pendant les cours adultes et adolescents, le professeur axe son eseignement sur une partie technique, avec l'initiation et la pratique des techniques de judo, et une partie cardio-training et musculation. Pour finir, les judokas s'affrontent en randori, période de combat permettant aux pratiquants de mettre en application leurs connaissances.

Outre l'aspect sportif, chaque année sont organisées les fêtes de Noël, de Pâques et de fin d'année auxquelles les licenciés sont attachés, où il est alors possible de partager ensemble les valeurs du judo autour d'un verre de l'amitié.